Aller au contenu principal

Quand la sexualité est source de bien-être

Résumé
L’alchimie de l’amour a de puissants effets : un cocktail d’hormones avec une sensation de plénitude et de détente. Alors pourquoi ne pas profiter pleinement de ce « shoot » naturel ?
Image
Quand la sexualité est source de bien-être
Corps

L’activité sexuelle est synonyme de plaisir. Une dose de bien-être qui nous envahit : nos muscles se relâchent, notre esprit est apaisé, on voit la vie en rose… Toutes ces sensations sont liées à un pic de sécrétion d’hormones.

Désir, plaisir et amour

Tout commence par l’action de la testostérone, l’hormone du désir, produite par les hommes comme par les femmes : on se sent attiré par l’autre. Puis c’est au tour de la lulibérine d’entrer en jeu : elle nous donne envie de prolonger le contact. Au moment de l’orgasme, c’est une vague d’endorphine – hormone de l’amour par excellence – qui est libérée : elle nous procure une sensation d’extase. En parallèle, l’hormone de l’attachement, l’ocytocine, est secrétée : le plaisir se transforme en amour.

Restez « safe* » !

Si la recherche de ce plaisir, bien mérité, est tout à fait louable, il ne faut toutefois pas oublier les principes de base de la prévention, quel que soit son âge. On ne le rappellera jamais assez, il faut se protéger ! La panoplie à notre disposition est large, même si le préservatif, masculin ou féminin, reste le plus accessible (on peut aussi utiliser le carré de latex, par exemple). Ces dernières années, ces outils ont beaucoup progressé et offrent des sensations agréables pour les partenaires. Et, pour éviter le temps mort de « l’équipement » parfois jugé tue-l’amour, autant transformer cet instant en jeu.

* safe = prenez vos précautions