Aller au contenu principal

Vitamine D : démêlons le vrai du faux

Résumé
Bon fonctionnement du système immunitaire, renforcement des os et des muscles… Les bienfaits de la vitamine D ne sont plus à démontrer. Elle est essentielle pour la santé de tout l’organisme, c’est vrai, mais attention aux idées fausses.
Image
Vitamine D : démêlons le vrai du faux
Corps

La vitamine D booste l’immunité ?

Vrai, mais… La vitamine D fait partie des nutriments participant au bon fonctionnement du système immunitaire. Certains scientifiques pensent même qu’elle serait efficace pour lutter contre la Covid-19. Mais pour en apporter la preuve, il faudrait procéder à des études cliniques.

La vitamine D prévient le risque de cancer ?

Faux. Cette hypothèse n’a pas non plus été validée par la science. Aucune des nombreuses études menées sur cette vitamine complexe n’a pour l’instant pu montrer une quelconque influence sur la prévalence des cancers.

Fabriquée par la peau sous l’action du soleil, il ne faut pas trop se protéger des UV pour faire le plein de vitamine D ?

Vrai, mais… Un écran solaire est toutefois nécessaire à tous pour éviter les cancers de la peau. Les personnes à la peau claire et les enfants devront particulièrement protéger leurs yeux et leur peau du soleil. En revanche, l’écran total n’est pas forcément utile le matin et en fin de journée lorsque les rayons du soleil deviennent moins agressifs. 

Les personnes ayant la peau foncée ont plus de mal à fixer la vitamine D ?

Vrai. La synthèse de cette vitamine par l’exposition au soleil est moins efficace chez les personnes à peau mate ou foncée. C’est aussi le cas pour les nourrissons, les femmes enceintes ou ménopausées.

En hiver, on manque forcément de vitamine D ?

Vrai et faux. Il y a parfois du soleil en hiver ! Profitez du moindre rayon : 15 à 20 minutes d’exposition quotidienne assurent à votre organisme un apport suffisant en vitamine D. Outre le soleil, l’alimentation représente aussi une bonne source de vitamine D. Il est pour cela conseillé d’équilibrer et de varier son alimentation tout au long de l’année, et de consommer du poisson au moins deux fois par semaine.

C’est surtout dans les poissons gras que se trouve la vitamine D ?

Faux. Si les poissons, en particulier les poissons gras tels que sardines, harengs, saumons ou maquereaux, sont très riches en vitamine D, beaucoup d’autres aliments en contiennent : certains champignons, tels que girolles, cèpes et morilles ; produits laitiers ; jaune d’œuf ; chocolat noir ; céréales de petit déjeuner enrichies en vitamine D ; beurre et margarine ; abats (notamment le foie).

La vitamine D est uniquement indiquée en supplément pour les nourrissons ?

Faux. Elle est donnée systématiquement en supplément aux nourrissons pour favoriser leur croissance, mais sa supplémentation est également recommandée aux seniors, notamment pour prévenir l’ostéoporose.

Il n’y a aucun symptôme qui signale un manque de vitamine D ?

Faux. Le manque de vitamine D peut entraîner une fatigue et une faiblesse musculaires, voire des crampes. Une peau sèche peut aussi révéler une carence.

Mieux vaut en prendre trop que pas assez en supplément ?

Faux. Un surdosage pouvant créer des problèmes cardiologiques et rénaux, l’apport doit uniquement se faire sur indication diététique ou médicale.

 

Faites le plein de vitamine D, en pratiquant un sport de plein air : Découvrez tous nos conseils avec cet article !