Aller au contenu principal

Je fais la chasse au plastique !

Léa Vandeputte
Par Léa Vandeputte (Journaliste Ciem)
Résumé
Si la loi évolue petit à petit pour limiter l’utilisation du plastique, les consommateurs eux aussi ont leur rôle à jouer. Pourquoi et comment peut-on s’en passer ?
Image
Je fais la chasse au plastique !
Corps

Léger, robuste, pratique, le plastique est omniprésent dans notre quotidien : sacs, emballages, fenêtres, mobilier, mais aussi vêtements ou isolants. Et les Français font partie des plus gros consommateurs de plastique en Europe avec 4,8 millions de tonnes utilisées par an, soit 70 kg par habitant.

Un impact écologique

Dès sa fabrication, le plastique a un coût environnemental non négligeable : en produire 1 kg génère ainsi entre 2 et 3 kg de CO2. Et surtout, en fin de vie, il devient un déchet encombrant car seulement un tiers du plastique est aujourd’hui recyclé dans l’Hexagone. Résultat : il se retrouve encore trop souvent dans la nature. Les gros déchets, nuisibles pour la flore et la faune, souillent les paysages et les microparticules s’insinuent partout. Présentes dans l’eau, ces dernières se retrouvent dans la chaîne alimentaire animale puis humaine.

Vers la fin du plastique à usage unique

Pour limiter les effets négatifs, la loi antigaspillage pour une économie circulaire a interdit, depuis le 1er janvier, le plastique pour les suremballages des fruits et légumes de moins de 1,5 kg, les sachets de thé ou encore les jouets gratuits offerts par les restaurants avec les menus pour enfants. En 2023, la vaisselle jetable des fast-foods (y compris celle qui n’est pas en plastique) sera à son tour prohibée. Puis en 2025, les lave-linges neufs devront tous être équipés d’un filtre à microfibres plastiques pour éviter leur rejet dans les eaux usées. L’objectif est, d’ici là, de réduire de 20 % les plastiques à usage unique, de ne plus avoir d’emballages « inutiles » (comme le triple emballage dans les paquets de gâteaux) et d’atteindre 100 % de recyclage.

C’est décidé, j’agis !

En attendant, des gestes simples permettent de diminuer sa consommation de plastique individuellement. Premier bon réflexe : se tourner vers les achats en vrac. Céréales, riz, pâtes, biscuits, lessives ou nettoyants ménagers sont de plus en plus souvent vendus sans emballages, à condition bien sûr de se munir de ses propres contenants (sacs en tissu, filets, bocaux ou bouteilles en verre). Sinon, il faut privilégier les produits les moins emballés ou rechargeables.

Avant chaque achat, il faut garder en tête qu’il existe peut-être une alternative « zéro plastique ». On peut choisir par exemple une brosse à cheveux en bois, une poubelle en métal, une bouilloire en inox, une boîte de rangement en carton ou un vêtement en lin ou en chanvre plutôt que son équivalent synthétique.

Enfin, pour les objets en plastique en notre possession, la meilleure attitude consiste à allonger leur durée de vie au maximum. Et si vous voulez vous en débarrasser, revendez-les ou donnez-les plutôt que d’en faire des déchets.

 

Le saviez-vous ? 

Zéro déchet : par où commencer ?

Quand on décide de se lancer dans la réduction de ses déchets, il arrive de ne pas savoir par où commencer, de ne pas arriver à faire le premier petit pas. Ocean’s Zero propose 25 actions que tout le monde peut facilement mettre en place dans son quotidien et qui ont un réel impact sur l’environnement.

Débuter dans le zéro déchet facilement avec 25 défis simples et adaptés à toutes et à tous. Connaître l’impact de nos actions et comment réduire son empreinte plastique

Ocean’s Zero est l’application pour s’initier facilement au Zéro Déchet et apprendre à sauver l’Océan.

Avec 25 défis à mettre en place dans sa vie quotidienne, vous progressez à votre rythme dans la réduction de vos déchets.

Recettes cosmétiques DIY, produits ménagers faits maisons, astuces pour une maison plus écologique : Ocean’s Zero vous accompagne dans cette nouvelle aventure.

Comment fonctionne Ocean’s zero ? C’est très simple !

  • Pas d’inscription : vous commencez directement l’aventure Zéro Déchet
  • 25 défis qui se débloquent au fur et à mesure. Chaque défi vous propose une nouvelle habitude à mettre en place dans votre quotidien
  • Cumulez des points et voyez votre progression.
  • Vous n’êtes pas encore prêt·e à relever un défi ? Pas de soucis ! Mettez-le dans la file d’attente et passez au défi suivant.
  • Découvrez l’impact des 100 000 autres utilisateurs de l’application. A plusieurs on peut vraiment faire la différence.

 


Léa Vandeputte - Journaliste Ciem
le Jeudi 23 juin 2022