Aller au contenu principal

Un goûter presque parfait

Résumé
Plébiscité par les petits comme les grands, le goûter est indispensable pour recharger les batteries !
Image
Un goûter presque parfait
Corps

Encore faut-il que cet en-cas ne soit ni trop sucré ni trop riche. Nos conseils pour allier plaisir et équilibre.

Le goûter de notre enfance ? Un instant de plaisir, une pause bien méritée entre le retour de l’école et les devoirs. Il permet de retrouver des forces et de rester actif jusqu’au dîner. Gare aux tentations : barres chocolatées, biscuits fourrés, viennoiseries, bonbons ou sodas bourrés de graisses et de sucres. Le « quatre-heures » doit lui aussi être équilibré, au même titre que les autres repas de la journée.

Alors, on mange quoi ?

Rien de plus facile que de proposer à ses enfants un en-cas presque parfait. Il suffit de leur donner la possibilité de choisir un ou deux des aliments suivants :

un laitage (yaourt, fromage blanc, lait, fromage) ;

un produit céréalier (pain ou biscotte au blé complet, céréales peu sucrées) ;

un fruit (frais ou en compote).

Ces différentes options apportent à la fois des glucides, des protéines, des vitamines, des fibres et du calcium nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Côté boisson, mieux vaut privilégier l’eau aux sodas, jus ou sirops.

Et quand on est plus grand ?

Les adultes aussi peuvent se régaler à l’heure du goûter en suivant les mêmes recommandations que les enfants. Mais en plus de l’eau, ils peuvent s’hydrater avec un thé ou une tisane, par exemple.